Pourquoi faut-il semer des féveroles à la volée dans le jardin ?

Sommaire

À l’heure actuelle, les anciennes techniques des semis reviennent au goût du jour. Certains ont été réinventés et d’autres maintenus pour améliorer encore plus le rendement et gagner du temps. Voici donc des explications autour des semis des féveroles à la volée.

Semis feveroles a la volée : quelles sont les techniques ?

Il existe deux types à savoir la féverole de printemps et la féverole d’hiver. Leurs méthodes de semences et de plantations diffèrent en fonction de chaque saison. Toutefois, qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre espèce, vous espérez sûrement trouver la meilleure méthode de culture pour bénéficier d’un rendement optimisé. En général, un semis soigné et une meilleure implantation vous garantissent d’excellentes récoltes. Vous pouvez en principe récolter 4 à 5 tonnes de graines de féverole par hectare. Dans certaines régions, il est même possible d’atteindre 7 tonnes par hectare. Ainsi pour espérer de tel rendement, vous pouvez retrouver un guide pour les semis à la volée.

semis feveroles a la volée

Qu’est-ce que le semis à la volée ?

Le semis à la volée appelé également semis par recouvrement est une méthode à la fois rapide, simple et économique. Il est en effet possible de semer les fèves dans des conditions difficiles. Ainsi, les graines sont directement semées à la surface du sol avant de les recouvrir.

Selon la taille des graines de féveroles, cette méthode permet à celles-ci de germer plus rapidement à la surface. Vous devez donc avoir recours à cette technique pour sa rapidité, surtout si le semis et le recouvrement se réalisent en même temps.

Comment mettre en pratique le semis à la volée ?

En principe, le semis à la volée est une mode de culture propice en automne. Le semis féveroles à la volée est en effet réalisé sur une densité de 160 kg/ha. Voici les conseils à respecter pour espérer de meilleur rendement.

  • Le semis à la volée est une technique nécessitant une grande adaptation aux conditions météorologiques ;
  • Plus, les semences sont plantées dans la terre fine, plus cette méthode devient efficace ;
  • Il est recommandé de semer d’abord les parcelles irrigables pour sécuriser les semis ;
  • Le semis se réalise à l’aide d’un épandeur d’engrais sur une vitesse de 12 km/h ;
  • Le recouvrement des semences est effectué avec une herse étrille, parcourant une distance de 7 km/h.

Quelles sont les variétés de blé adaptées à cette méthode ?

Le semis à la volée nécessite de choisir les variétés de blé adaptées à cette méthode pour obtenir d’excellents résultats.

Concernant la féverole d’hiver, elle doit être semée un peu tôt pour pouvoir lever bien avant l’apparition des fortes gelées. Néanmoins, si les semis sont trop précoces, ils seront fragilisés par les maladies aériennes. Dans ce cas, pour leur permettre de résister à l’hiver, il est recommandé de semer profondément entre 7 à 10 cm les féveroles d’hiver.

La féverole de printemps doit en revanche être semée en mi-février, même sur une couche de sol superficiellement gelé. Un semis à 7 cm de profondeur vous permet d’atteindre un potentiel de rendement à condition de la planter sur un sol ayant un pH à 6.

A propos de l'auteur
Picture of Darild

Darild

Je partage des astuces et des conseils autour de l'univers du jardin et de la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *